CFD (contrats pour la différence) : fonctionnement de ce produit financier

Le marché financier est fluctuant et dispose de nombreux outils pour permettre à chaque partie de faire du profit. Les contrats pour la différence encore appelés CFD, font partie de ces outils. Pour une personne non initiée aux finances, ces termes peuvent être assez perturbants. Qu’est-ce qu’un CFD ? Comment fonctionne ce produit ? Quelles précautions faut-il prendre avant de s’engager dans ce type de business ? Réponses ici.

Qu’est-ce qu’un CFD ?

Le contrat pour la différence est un contrat entre un acheteur et un vendeur sur le marché financier. Ce contrat stipule qu’il doit y avoir un échange de la différence entre la valeur du bien au moment de la signature et celui de la clôture du bail. Il peut profiter à l’un ou à l’autre, jamais aux deux.

A lire aussi : Est-il intéressant d'acheter des dollars ?

Lorsque le bien prend de la valeur, le vendeur rembourse la différence à son acheteur. Lorsqu’il en perd, c’est l’inverse. Le bien peut être en effet, une action, une devise ou encore une matière première.

Comment fonctionne un CFD ?

CFD

A lire aussi : Quel est le meilleur courtier en bourse ?

Le CFD est effectué par un courtier assermenté. De façon illustrative, le bien a une valeur connue de tous les acheteurs potentiels. L’acheteur estimant que celui-ci peut prendre encore plus de valeur, peut choisir de l’acheter sous un contrat pour la différence. Il versera donc un certain pourcentage de la valeur du bien à cet instant T fixé par le courtier.

Si au bout d’un certain temps défini au départ le bien prend de la valeur, alors l’acheteur percevra un profit sur l’augmentation en fonction de la somme versée au départ. Si au contraire le bien perd en valeur, il devra payer au courtier la valeur perdue en pourcentage rapporté à la somme payée.

Quels sont les risques des CFD ?

Comme toute affaire sur le marché financier, les CFD ont leurs risques. Le principal risque des CFD est que vous pouvez perdre non seulement ce que vous avez investi, mais également devoir les pertes au vendeur.

Vu sous cet angle, il est judicieux d’investir dans ce type de produit financier des sommes que vous êtes prêt à perdre. Aussi, le bien peut effectivement prendre de la valeur puis en perdre bien avant que vous n’ayez eu le temps de retirer votre bénéfice.

Les CFD sont de plus en plus connus sur le marché financier. Ils se font entre un courtier assermenté et un acheteur plus ou moins aguerri. Ils consistent à faire un investissement partiel sur un bien lorsqu’on estime que celui-ci peut prendre de la valeur. S’il prend effectivement de la valeur, c’est tant mieux. S’il en perd, malheureusement, l’acheteur risque de devoir de l’argent au vendeur tout en ayant perdu son investissement de base.