Comment avoir un chèque de banque certifié ?

Rédiger un chèque de banque ordinaire n’est pas un geste recommandable pour effectuer une transaction importante. Aussi, pour minimiser le risque de falsification, la nécessité d’une protection supplémentaire peut s’imposer. Pour la circonstance, l’une au l’autre des parties impliquées dans la transaction peut réclamer un chèque certifié, garanti par un établissement bancaire pour le virement. Ce moyen de paiement est sûr, fiable et facile d’utilisation. Mais, le chèque certifié c’est quoi en vrai ? Comment en obtenir un ? Découvrez plus d’informations sur le sujet à la suite de cet article.

Qu’est-ce qu’un chèque certifié ?

Le chèque certifié est un chèque rédigé par un titulaire de compte et normalisé par une agence bancaire. En d’autres termes, le chèque émis à l’endroit du bénéficiaire sera écrit comme d’ordinaire, à la différence que la banque le certifie et gèle le montant de provision sur le compte du titulaire. Les chèques de banque certifiés ne sont généralement pas requis pour les transactions quotidiennes. Ils servent par contre pour les transactions plus importantes. Il peut s’agir de l’achat d’un véhicule, d’un terrain ou d’un virement bancaire (dépôt) pour régler les mensualités d’un bien immobilier.

A voir aussi : Comment sont calculées les commissions d'intervention ?

Comment obtenir un chèque certifié ?

Obtenir un chèque certifié est chose assez aisée. Il suffit de suivre les étapes suivantes :

A lire aussi : Comprendre les prêts bancaires

  •   Contactez votre banque, votre mutuelle ou la coopérative de crédit à laquelle vous appartenez et renseignez-vous pour savoir si elle offre un service de chèques certifiés ;
  •   Assurez-vous d’avoir dans votre compte bancaire les fonds nécessaires pour couvrir un chèque certifié ;
  •   Rendez-vous dans une succursale bancaire locale et demandez à un représentant du service client de vous aider à remplir correctement un chèque de banque certifié ;
  •   Soyez prêt à montrer votre pièce d’identité ou votre permis de conduire ; il est probable que votre institution financière vous demande de le faire.
  •   Payez les frais bancaires requis pour émettre le chèque certifié (généralement de 5 à 10 euros, selon votre banque. Les coopératives de crédit offrent les frais les plus bas pour les chèques certifiés.)

Une fois que vous avez écrit le chèque, le caissier ou un agent de banque le signera ou le certifiera avec un tampon. On vous donne ensuite un reçu à la fin. Un conseil est de le garder précieusement jusqu’à ce que le chèque soit effacé et que l’argent change officiellement de mains.

En quoi les chèques certifiés sont-ils avantageux ?

Le principal avantage de l’utilisation de chèques de banque certifiés est qu’ils fournissent des fonds garantis. La banque émettrice ou l’institution financière atteste que l’expéditeur a suffisamment d’épargne dans son compte pour effectuer la transaction. Cette dernière veillera également à ce que le chèque porte une signature authentique. Cela permet d’éviter le risque de fraudes ou de falsifications.

Comment fonctionne la certification d’un chèque bancaire ?

La certification d’un chèque bancaire est un processus simple, mais il y a quelques étapes à suivre pour s’assurer que tout se déroule correctement. Tout d’abord, vous devez demander le chèque de banque auprès de votre institution financière et leur fournir les informations nécessaires sur la transaction.

Une fois que vous avez obtenu le chèque, il doit être présenté à l’institution financière pour certification. Le représentant de la banque vérifiera vos identifiants personnels ainsi que ceux du bénéficiaire et confirmera aussi les fonds disponibles. S’ils sont suffisants, il apposera une signature ou un tampon sur le document certifié en attestant sa validité.

Il faut noter que certains établissements facturent des frais pour la certification des chèques bancaires. Les tarifs peuvent varier selon les institutions et certaines exigent parfois au préalable un rendez-vous avec un conseiller ou encore une autorisation écrite du titulaire du compte en question.

Il faut garder à l’esprit qu’il peut falloir plusieurs jours avant qu’un chèque ne soit considéré comme ‘certifié’ par certains établissements. Il est donc judicieux d’allouer suffisamment de temps pour obtenir ce type de document si votre transaction présente une date butoir ou si elle concerne des montants importants.

Se munir d’un chèque certifié est un moyen sûr et efficace d’effectuer des transactions importantes sans risquer d’éventuelles fraudes. Bien entendu, cela n’exclut pas toutes les précautions nécessaires à prendre lors d’une transaction, mais cela offrira une certaine tranquillité d’esprit en sachant que le paiement sera effectif.

Quels sont les coûts associés à la certification d’un chèque de banque ?

La certification d’un chèque bancaire peut engendrer des coûts supplémentaires qui varient selon les établissements financiers. Toutefois, en général, ces frais sont raisonnables et correspondent aux services fournis.

Les frais associés à la certification d’un chèque de banque peuvent être composés de deux parties distinctes :

• Les frais fixes : Il s’agit d’une somme forfaitaire que la banque prélève pour certifier un chèque. Ces tarifs s’appliquent généralement à chaque transaction effectuée.

• Les frais variables proportionnels au montant du chèque : Certains organismes facturent aussi un pourcentage variable sur le montant du chèque si celui-ci est considéré comme étant important. Cette pratique vise notamment à couvrir les risques encourus par l’institution dans le traitement des transactions importantes.

Il est donc recommandé aux clients de prendre connaissance des tarifs pratiqués par leur établissement financier avant toute demande de certification. Les moyens les plus simples pour obtenir ces informations consistent souvent en une visite auprès d’un conseiller ou encore via internet où ces données se trouvent facilement accessibles sur les sites web respectifs.

Toutefois, vous devez éviter les offres promotionnelles alléchantes proposées par certaines institutions financières lorsqu’il s’agit de la certification des chèques bancaires. Effectivement, certains établissements n’hésitent pas à proposer une gratuité totale ou partielle (pour certains types de clients) dans l’espoir ainsi de fidéliser leur clientèle ou encore d’attirer de nouveaux clients. Bien que ces offres puissent paraître alléchantes, vous devez examiner différentes options proposées afin d’en tirer le meilleur parti possible.

Malgré les frais associés à sa certification, un chèque bancaire certifié reste un moyen sûr et pratique pour effectuer des transactions importantes sans risquer d’éventuelles fraudes tout en étant assuré que son paiement sera effectif dès réception par le bénéficiaire.