Comment déclarer ses revenus locatifs Pinel ?

Faire la déclaration de ses revenus locatifs reste une formalité indispensable pour tout investisseur. Toutefois, pour les particuliers non habitués, elle peut paraître complexe et laborieuse. À quel moment faire sa déclaration ? Quelle procédure suivre ? Quelles charges déduire de ses revenus ? Ci-dessous la réponse à ses questions.

Revenu locatif : définition

Revenus locatifs ou revenus fonciers, ce sont des revenus qui découlent de l’usage d’un patrimoine bâti ou non. En matière de fisc, ils sont relatifs aux sommes recouvrées après la location non meublée d’une propriété immobilière.

A lire en complément : Comment négocier un prêt immobilier ?

Autrement dit, est revenu foncier, tout bail en contrepartie d’une propriété immobilière nue mise à disposition. Ainsi, sont considérés comme revenus locatifs, toutes les rentes qui émanent de la location non meublée des propriétés telles que :

  • Les immeubles ;
  • Les appartements ;

Et aussi les bureaux.

A voir aussi : Comment trouver le syndic de copropriété d'un immeuble ?

À quel moment peut-on faire la déclaration ?

Les revenus locatifs doivent être déclarés tous les ans. Lorsqu’il s’agit de la souscription à un système de détaxation immobilière, la déclaration se fait depuis la souscription. Exactement le cas du dispositif Pinel.

Pour mieux connaître les dates de déclaration des revenus locatifs, il est possible de se référer au planning fiscal. Celui-ci est disponible dans chaque département. Ainsi, chaque particulier peut en prendre connaissance selon le département dans lequel il se trouve.

Quelle est la procédure à adopter ?

Pour déclarer ses revenus, le particulier doit nécessairement remplir le formulaire 2044 et la déclaration 2042 — RICI. Le formulaire 2044 lui permet de faire le point de ses revenus fonciers. La déclaration 2042 — RICI par contre permet au particulier de recouvrir l’exonération à laquelle il est éligible.

Comment cela se fait-il ? Après avoir rempli le formulaire 2044, il en sort un résultat nommé bénéfice foncier. Celui-ci se transcrit sur la déclaration 2042 lorsqu’il s’agit d’une déclaration en ligne. Par contre lorsqu’il s’agit d’une déclaration sur papier, il reste transcrit manuellement.

Le remplissage de la déclaration impose deux options. Soit le contribuable porte son choix sur le régime réel, soit, il le fait sur celui micro-foncier. S’il choisit la première, il devra remplir le formulaire 2044. Si en revanche il préfère la seconde, il n’aura guère besoin d’y adjoindre le formulaire 2044. Il n’aura qu’à déclarer ses bruts dans la rubrique 4 (revenus fonciers, location nue) de déclaration 2042.

Quelles charges peut-on déduire des revenus locatifs ?

Lorsque le particulier opte pour le régime réel, il bénéficie d’une déduction de charge. Certes pas toutes les charges.

Il n’y a que celles relatives à des biens immobiliers ayant des revenus fonciers. Ainsi, les intérêts de prêts, les coûts de réparation font partie des charges réductibles.