Endettement fixé à 33% : voici pourquoi

Lorsque vous souscrivez à un crédit immobilier, vous rencontrez souvent la notion de taux d’endettement maximum fixé à 33% en France. Vous est-il déjà arrivé de vous poser des questions concernant son fonctionnement et son intérêt ? C’est le moment de vous apporter des éléments de réponses pour balayer les nombreuses pensées que vous en faites. Voici les raisons de son existence et pourquoi il est fixé à 33%.

Le taux d’endettement : Qu’est-ce que c’est ?

Pour parvenir à la conclusion que les revenus d’un potentiel emprunteur lui permettront de rembourser dans un certain délai, les banques utilisent plusieurs moyens. Le taux d’endettement fait bien évidemment partie de ceux-ci. Pour faire simple, le taux d’endettement est désigné comme le pourcentage tiré des revenus de l’emprunteur, et qui est orienté uniquement vers le remboursement des dettes.

A lire également : Les meilleures stratégies d'investissement pour optimiser ses profits

Pourquoi le taux d’endettement est fixé à 33% ?

La majorité des banques françaises fixent l’endettement maximum à 33% du revenu perçu par l’emprunteur. Cependant, ce chiffre n’est pas une obligation fiscale. Il n’existe en effet aucune loi juridique ou même bancaire fixant un certain plafond d’endettement à ne pas dépasser. Pourtant au sein des institutions financières, ce chiffre est perçu comme une référence et est adopté unanimement comme une règle de base. Cette disposition est privilégiée par les institutions financières parce qu’elle constitue un bon moyen pour contrer le phénomène tant redouté qu’est le défaut de remboursement.

Lorsqu’un individu décide de bénéficier d’un emprunt auprès d’une banque, ce taux d’endettement impose que le tiers de ses revenus soit destiné à rembourser son prêt. Au-delà des 33%, la plupart des banques supposent que le risque de non remboursement suivant le délai fixé est trop élevé. Cependant, il est possible de réduire le taux d’endettement. L’une des méthodes courantes est d’effectuer un rachat de crédit afin de rediscuter les termes des anciens prêts. Cela permet de prolonger le délai de remboursement des dettes et de réduire le montant mensuel à verser.

A voir aussi : Les méthodes incontournables pour augmenter ses revenus passifs chaque mois

Un chiffre qui peut être excédé

Si vous cherchez à savoir si la possibilité d’obtenir un emprunt malgré un taux d’endettement atteignant déjà les 33% existe, tout dépendra entièrement de vos antécédents. La majorité des banques n’envisagent pas cette idée, néanmoins certaines d’entre elles accepteront cette demande en procédant à une étude au cas par cas. Ceci est rendu possible du fait que les banques en général n’accordent pas des crédits en se basant uniquement sur le taux d’endettement. Elles étudient aussi le revenu perçu par chaque individu dans un foyer.

En somme, le taux d’endettement est fixé à 33% par les institutions bancaires pour minimiser au maximum les risques de surendettement du potentiel emprunteur. Par la même occasion, elles se protègent contre un défaut de paiement.

Les conséquences d’un taux d’endettement trop élevé sur votre budget

Si vous dépassez le taux d’endettement fixé à 33 %, vous risquez de rencontrer des difficultés financières importantes. Les conséquences peuvent être multiples, et toutes aussi désastreuses les unes que les autres.

La première conséquence majeure est la diminution de votre pouvoir d’achat. Effectivement, plus vos dettes augmentent, moins il vous restera pour vivre au quotidien. Vous serez susceptible de réduire considérablement vos dépenses alimentaires ou encore vos sorties imprévues, par exemple.

La seconde conséquence est la détérioration de votre capacité d’épargne. Si actuellement vous êtes capable d’épargner une somme chaque mois en prévision des aléas futurs, ceci pourrait ne plus être le cas si votre taux d’endettement excède les 33 %.

Une troisième conséquence peut aussi survenir : le refus catégorique des banques à accorder un crédit supplémentaire. Même si certaines banques acceptent une étude du dossier au cas par cas après analyse minutieuse de toute situation personnelle et professionnelle du client potentiel, un emprunteur avec un taux trop élevé aura très peu de chances pour obtenir son prêt.

Comment calculer son propre taux d’endettement et le faire baisser ?

Afin d’éviter ces conséquences, il faut vérifier tous les posts pour savoir où réduire au maximum afin de diminuer le poids dans votre budget global. Certainement que quelques ajustements peuvent alléger votre charge financière courante sans trop impacter votre qualité de vie quotidienne.

En second lieu, renégocier ses prêts peut permettre une économie significative sur le long terme. Effectivement, avec un faible niveau des taux d’intérêt appliqués actuellement par les banques, la renégociation du taux ou encore du montant emprunté pourrait être envisageable pour obtenir un crédit moins cher et donc plus facilement remboursable.

Vendre certains biens inutiles, comme des objets dont on ne se sert plus régulièrement ou même vendre sa voiture si elle coûte beaucoup en entretien peut donner un bon coup de pouce à votre plan d’assainissement financier. Les revenus obtenus peuvent être réinvestis dans un compte épargne qui sera utile pour vos projets futurs.

Il ne faut pas attendre que la situation devienne critique avant d’agir. Il faut anticiper et prendre les mesures nécessaires dès lors où l’on constate une tendance à l’augmentation des dettes par rapport aux revenus mensuels.