Endettement fixé à 33% : voici pourquoi

Lorsque vous souscrivez à un crédit immobilier, vous rencontrez souvent la notion de taux d’endettement maximum fixé à 33% en France. Vous est-il déjà arrivé de vous poser des questions concernant son fonctionnement et son intérêt ? C’est le moment de vous apporter des éléments de réponses pour balayer les nombreuses pensées que vous en faites. Voici les raisons de son existence et pourquoi il est fixé à 33%.

Le taux d’endettement : Qu’est-ce que c’est ?

Pour parvenir à la conclusion que les revenus d’un potentiel emprunteur lui permettront de rembourser dans un certain délai, les banques utilisent plusieurs moyens. Le taux d’endettement fait bien évidemment partie de ceux-ci. Pour faire simple, le taux d’endettement est désigné comme le pourcentage tiré des revenus de l’emprunteur, et qui est orienté uniquement vers le remboursement des dettes.

Lire également : A quel moment peut-on demander un dossier de surendettement ?

Pourquoi le taux d’endettement est fixé à 33% ?

La majorité des banques françaises fixent l’endettement maximum à 33% du revenu perçu par l’emprunteur. Cependant, ce chiffre n’est pas une obligation fiscale. Il n’existe en effet aucune loi juridique ou même bancaire fixant un certain plafond d’endettement à ne pas dépasser. Pourtant au sein des institutions financières, ce chiffre est perçu comme une référence et est adopté unanimement comme une règle de base. Cette disposition est privilégiée par les institutions financières parce qu’elle constitue un bon moyen pour contrer le phénomène tant redouté qu’est le défaut de remboursement.

Lorsqu’un individu décide de bénéficier d’un emprunt auprès d’une banque, ce taux d’endettement impose que le tiers de ses revenus soit destiné à rembourser son prêt. Au-delà des 33%, la plupart des banques supposent que le risque de non remboursement suivant le délai fixé est trop élevé. Cependant, il est possible de réduire le taux d’endettement. L’une des méthodes courantes est d’effectuer un rachat de crédit afin de rediscuter les termes des anciens prêts. Cela permet de prolonger le délai de remboursement des dettes et de réduire le montant mensuel à verser.

A lire également : Comment fonctionne un prêt entreprise ?

Un chiffre qui peut être excédé

Si vous cherchez à savoir si la possibilité d’obtenir un emprunt malgré un taux d’endettement atteignant déjà les 33% existe, tout dépendra entièrement de vos antécédents. La majorité des banques n’envisagent pas cette idée, néanmoins certaines d’entre elles accepteront cette demande en procédant à une étude au cas par cas. Ceci est rendu possible du fait que les banques en général n’accordent pas des crédits en se basant uniquement sur le taux d’endettement. Elles étudient aussi le revenu perçu par chaque individu dans un foyer.

En somme, le taux d’endettement est fixé à 33% par les institutions bancaires pour minimiser au maximum les risques de surendettement du potentiel emprunteur. Par la même occasion, elles se protègent contre un défaut de paiement.