À qui s’adresse le statut quasi-résident Genève ?

Le statut quasi-résident à Genève offre des avantages fiscaux attrayants pour les personnes travaillant dans le canton, mais résidant hors de Suisse. Très demandé dans la frontière, il est important de connaitre les conditions et les cibles de ce statut. Afin de mieux vous éclairez, voici à qui ce statut s’adresse. Vous allez également connaître comment il peut être bénéfique pour différents profils de travailleurs.

Les travailleurs frontaliers

Les travailleurs frontaliers, habitant souvent dans des pays limitrophes tels que la France ou l’Italie, peuvent bénéficier du statut quasi-résident s’ils exercent leur activité professionnelle à Genève tout en résidant en dehors de la Suisse. Ce statut leur offre l’opportunité de réduire leur imposition tout en profitant des infrastructures et des avantages sociaux de Genève. En optant pour le statut quasi-résident Genève expliqué ici, ces travailleurs peuvent optimiser leur situation fiscale tout en maintenant une proximité géographique avec leur lieu de travail, facilitant ainsi leur quotidien et leur mobilité.

A lire également : Comprendre le métier d'expertise comptable

Les consultants internationaux

Les consultants et professionnels exerçant temporairement à Genève peuvent également prétendre au statut quasi-résident. Cette option leur permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse sur les revenus générés dans le canton, tout en conservant leur résidence principale à l’étranger. Pour ces professionnels en déplacement fréquent, le statut quasi-résident offre une solution pratique et fiscalement attrayante. Il suffit de répondre aux critères :

  • 90% des revenus bruts sont imposés en Suisse
  • Couple marié : les revenus mondiaux des conjoints doivent être additionnés et au moins 90%
  • Avoir une adresse permanente en Suisse

Les expatriés en transition

Les expatriés en transition entre deux affectations à l’étranger peuvent tirer parti du statut quasi-résident à Genève. Cette option fiscalement avantageuse leur permet de maintenir leur résidence fiscale à l’étranger tout en bénéficiant d’une réduction de l’imposition sur les revenus générés dans le canton. Pour ces expatriés, le statut quasi-résident offre une solution temporaire et pratique, leur permettant de naviguer en douceur entre différentes affectations tout en optimisant leur situation fiscale.

A lire également : Banque en ligne : comparatif des meilleures options pour vos besoins financiers

Les entrepreneurs internationaux

Les entrepreneurs et dirigeants d’entreprise opérant à l’international peuvent également considérer le statut quasi-résident à Genève. Cette option leur offre une fiscalité attrayante pour leurs activités commerciales dans le canton, tout en conservant leur résidence principale à l’étranger. Pour ces entrepreneurs, le statut quasi-résident représente une opportunité de bénéficier d’un cadre fiscal favorable tout en maintenant une flexibilité géographique nécessaire à leurs activités internationales.

Les professionnels mobiles

Comme nous le savons les professionnels mobiles travaillant dans différents pays peuvent également trouver avantageux le statut quasi-résident à Genève. Cette option leur permet de bénéficier d’une taxation réduite sur les revenus générés dans le canton, tout en conservant leur flexibilité et leur mobilité internationale. Pour ces travailleurs nomades, le statut quasi-résident offre une solution fiscalement avantageuse qui s’adapte à leur mode de vie itinérant, leur permettant de maximiser leurs revenus tout en minimisant leur charge fiscale. Cette option fiscalement avantageuse offre aux travailleurs internationaux la possibilité de bénéficier d’une taxation réduite sur leurs revenus générés dans le canton, tout en maintenant leur résidence principale à l’étranger.