Les frais de tenue de compte : comment les éviter ?

Les frais de tenue de compte ne sont rien d’autre que le montant prélevé par une banque pour la gestion d’un compte. Le grand mouvement haussier de ces frais au cours de ces dernières années (164% environ de 2012-2019), n’arrange aucunement les affaires des bénéficiaires des services bancaires. Heureusement, qu’il est possible d’éviter ces frais. Vous cherchez comment éviter les frais de tenue de compte ? Vous êtes à la bonne adresse. Retrouvez dans cet article tout ce qu’il faut savoir.

A quelle hauteur s’élève les frais de tenue de compte ?

Les frais de tenue de compte varient en fonction de chaque banque. Ainsi, il n’y a pas un montant fixe qu’on peut attribuer aux frais déduit par les banques pour la gestion d’un compte. Toutefois, on peut quand même déduire, en fonction de ce qui se passe actuellement au niveau des banques, un plafond. En effet, les banques les plus chères prélèvent approximativement 30 € par an pour les frais de tenue de compte. Mais en moyenne, les banques prélèvent une somme tournant autour de 19 € chaque année.

A lire également : Quels sont les avantages d'ouvrir un compte bancaire avec la Société Générale ?

Est-ce possible de contester les frais de tenue de compte ?

Comme tous les frais bancaires, il est bien possible de contester les frais de tenue de compte. Une telle contestation peut prendre deux différentes formes que sont :

Une requête en annulation des frais de tenue de banque

Cette requête peut même vous éviter le paiement des frais de tenue de compte. Mais, vous ne pourrez lancer celle-ci que si votre banque ne mentionne pas dans sa convention de compte ni sur sa fiche tarifaire un tel prélèvement. En effet, la loi oblige toutes les banques d’informer les clients sur les éventuels frais bancaires qu’implique l’ouverture d’un compte.

Lire également : Comment ouvrir un compte sans RIB ?

Une négociation des frais de tenue de compte

Il est aussi possible de négocier les frais de tenue de compte, surtout lorsqu’il est question d’un compte courant. Cette négociation est encore plus simple pour les clients ayant une grosse somme dans leur compte. En effet, les banques ne cherchent pas à perdre de tels clients et cèdent plus facilement dans les négociations.

person holding brown leather wallet and banknotes

Éviter les frais de tenue de compte : Comment y arriver ?

Il est bien possible de se décharger complètement des frais de tenue de compte. Pour y arriver, il suffit de choisir une banque qui épargne ses clients d’une telle charge.

Éviter les frais de tenue de compte : Quelle banque traditionnelle choisir ?

La grande majorité des banques traditionnelles font ce prélèvement. C’est seulement deux d’entre elles qui ne prélèvent pas des frais de tenue de compte. Il s’agit du Crédit Coopératif et du Crédit Agricole. Mais, il n’y a que certaines caisses régionales du Crédit Agricole qui exemptent les clients des frais de tenue de compte. Il s’agit entre autres de :

  • La caisse régionale île de France ;
  • La caisse régionale du Centre Loire ;
  • La caisse régionale Normandie-Seine ;
  • La caisse régionale Pyrénées-Gascogne ;
  • La caisse régionale Sud Rhône Alpes ;
  • La caisse régionale Touraine-Poitou.

Mais la meilleure solution pour éviter les frais de tenue de compte reste et demeure les banques en ligne.

Éviter les frais de tenue de compte : Quelle banque en ligne choisir ?

La grande majorité des banques en ligne ne prélèvent pas des frais de tenue de compte. A titre illustratif, nous avons :

  • Orange Bank ;
  • Hello Bank ;
  • Fortuneo Banque ;
  • ING Direct ;
  • Boursorama Banque ;
  • BforBank, etc.

Pourquoi la majorité des banques en ligne ne prélèvent-t-elles pas les frais de tenue de compte ?

En regardant du côté des banques traditionnelles, la plupart d’entre elles prélèvent les frais de tenue de compte. Mais, du côté des banques en ligne, c’est le contraire. Cette grande différence entre les offres des deux types de banques est facile à comprendre. En effet, les banques en ligne n’ont pas à dépenser une grosse somme pour assurer leur fonctionnement. Par exemple, elles ont des effectifs réduits donc moins de salaire à payer. De plus, elles n’ont pas de frais d’agence bancaire à supporter car, elles exercent virtuellement.