PEA : gérer, épargner et placer

Le plan d’épargne en action est un dispositif qui permet aux particuliers d’investir dans les entreprises françaises tout en étant exonéré d’impôts. Sachez que les avantages de cet outil sont nombreux et permet de bénéficier d’un portefeuille d’actions en Europe avec un versement maximal de 150 000 €. Il est important de bien le gérer et de savoir comment s’y prendre en suivant ces quelques astuces.

Comment bénéficier d’un PEA ?

Il faut noter que pour avoir un PEA, il est important de vous rapprocher d’une banque. Sachez que toutes les banques ne vous proposent pas ce type de portefeuille et il faudra alors trouver la bonne. Par ailleurs, les conditions sont simples et le plus souvent vous n’aurez pas des obligations. Pour vous inscrire, certaine banque peuvent vous demander un premier versement de 200 €. Mais il faut noter que la limite de plafond est fixée à 150 00 € sans tenir compte des profits réalisés.

Lire également : Vendre des parts de SCPI : voici comment faire

Comment investir ?

Il faut savoir que vous êtes libre de tous vos investissements. Il est important que vous teniez compte de votre portefeuille pour effectuer vos différents placements. Au niveau de certaines banques, vous pourrez obtenir des conseils bien précieux. Par ailleurs, la gestion de votre portefeuille est uniquement assurée par vous et il faut effectuer des dépôts et des retraits convenables. En effet, lorsque vous ouvrez un portefeuille PEA, vous devez attendre 5 ans au moins avant de réaliser votre premier retrait. L’ouverture du compte est fixée lors de votre premier versement. Il faudra donc tenir compte de cette date pour effectuer votre calcul. Si vous souhaitez retirer votre argent avant la date limite, alors vous serez soumis à un impôt de 30% sur les bénéfices que vous avez eu à réaliser.

A lire également : Comment fonctionne un plan épargne retraite ?

Quel avantage pour une PEA ?

Dans un premier temps, il faut noter que les PEA vous permettent de profiter de nombreux avantages fiscaux. Vous n’êtes pas par exemple soumis aux impôts si vous retirez vos gais 5 ans après l’ouverture de votre compte. Il faut aussi noter que ce dernier ne présente pas de véritable risque pouvant entrainer des pertes de vos fonds. En effet, le seul risque se limite au marché européen. Il faut savoir que la performance de ce marché dépend principalement de la zone euro. Un point important à noter est que toutes les sociétés ne versent as de dividendes. Il faudra donc faire attention à vérifier ce point avant d’effectuer un investissement. Dans le cas où il y a des dividendes, celles-ci seront directement versées sur votre compte.